Titre Page

Votre logement au quotidien

 

Le logement contribue largement à notre qualité de vie. Aussi, les équipes d’Habitats de Haute-Alsace travaillent au quotidien à l’amélioration du service rendu à ses locataires. C'est cet esprit qui a guidé le développement de la proximité locative au cours des dernières années et qui nous animera durablement.

Vous trouverez dans cette rubrique toutes les informations et les recommandations qui s’appliquent à chacun, dès lors que l’on devient locataire d’Habitats de Haute-Alsace, mais aussi les procédures à suivre pour solliciter nos services à bon escient.

Sécurité et hygiène

Le référentiel propreté : soyons clean !

Parce que nous sommes convaincus qu'un environnement propre contribue à favoriser un meilleur cadre de vie pour tous, ce référentiel a été élaboré conjointement par les équipes d'Habitats de Haute-Alsace et les représentants des locataires, avec l'ambition d'objectiver et de clarifier les engagements de chacun en matière de propreté.

Ce référentiel a vocation à s'adresser aussi bien au locataire, qu'aux équipes d'Habitats de Haute-Alsace ou à ses prestataires, intervenant dans les logements ou les parties communes des immeubles.

HHA proprete 1

1. Les sols (logements, parties communes)

Tous types y compris les escaliers. Les bons gestes : 

Balayage et/ou aspiration. Lavage des sols par nettoyage à l’eau propre additionnée d’un produit approprié, rinçage à l’eau propre et essuyage des coulures sur les plinthes, les contremarches d’escalier, les limons, époussetage ou aspiration du paillasson,…

HHA proprete 2

 

2. Les surfaces verticales (logements, parties communes)

Murs, carrelage mural, portes et encadrements, fenêtres, miroirs, poignées, interrupteurs, interphones, boites à lettres, rampes d’escaliers, panneaux d’affichage…

Les bons gestes : enlèvement de la poussière, essuyage de toutes traces (gras, coulures, traces de doigts, …) et lessivage de toutes parois verticales (sauf murs) et ses équipements, éléments en saillie, y compris les toiles d’araignées et filaments poussiéreux au plafond et dans les coins,…

 

HHA proprete 3

3. Les plans horizontaux, mobilier, électroménager

Tablettes, plans de travail, mobilier, dessus de boites à lettres, goulottes, tuyauteries apparentes…

Les bons gestes : Enlèvement de la poussière, essuyage de toutes traces et nettoyage de tout meuble, tablettes sous fenêtre, plans de travail, éléments de cuisine, … 

 

HHA proprete 4

4. Les équipements sanitaires

Cuvette WC, évier, lavabo, baignoire, douches (receveur et parois), …

Les bons gestes : Enlèvement de la poussière, lavage, brossage, détartrage, essuyage de toutes traces et nettoyage, …

 

 

HHA proprete 55. La vitrerie (fenêtre, porte-fenêtre, velux, ...)

Intérieur et extérieur, y compris encadrement

Les bons gestes : lavage et essuyage de toutes traces, sur faces intérieures et extérieures de toutes parois vitrées si accessibles, … 

 

HHA proprete 6

6. Les déchets (prestataires et gardiens)

Corbeilles, poubelles, containers, aires de stockage… Les bons gestes : vidage, lavage des containers (mensuel) ou remplacement des sacs/housses de containers, désinfection, balayage / lavage des sols des aires de stockage, absence d’encombrants, respect du tri, …

 

 

 

Les accidents domestiques : bien les identifier pour mieux les prévenir

sécurité et hygiène accident domestiquePlus de 60 % des accidents de la vie courante sont des accidents domestiques. Les risques sont partout. Il ne suffit pas de le savoir, encore faut-il après les avoir identifiés, prendre les moyens de les prévenir.

Le Centre Européen de Prévention des Risques (CEPR) vous informe sur les différents types d'accidents domestiques et les protections à mettre en place. Nous vous recommandons de consulter le site Internet du CERP

 

Vous y trouverez notamment des mesures de protection à prendre contre les risques suivants :

  • Les chutes
  • L'incendie d'habitation
  • Le Monoxyde de Carbone
  • L’électrocution
  • Les produits d'entretien
  • Les brûlures
  • L'explosion
  • La chaleur

Fenêtres et balcons : surveillez vos enfants

sécurité fenêtre et balconToutes les fenêtres et portes fenêtres des pièces accessibles aux jeunes enfants doivent être munies de fermeture de sécurité permettant d’en limiter l’ouverture.

Ne placez aucun meuble ni objet qui puisse faciliter l’accès à une fenêtre (coffre à jouets ou chaise sous une fenêtre). A l’étage, protégez les accès extérieurs avec des entrebâilleurs ou des grillages.

Plutôt qu'un interdit mal compris et souvent transgressé, il semble préférable d'expliquer à l'enfant le danger des fenêtres et des balcons, voire en faisant tomber une vieille poupée ou une denrée périssable (une tomate par exemple), et en constatant avec lui dans quel état elle est arrivée.

Que faire en cas d'incendie ?

incendie

> Adapter votre comportement (source : INPES)


Prévenez immédiatement le 18 ou le 112 en indiquant l’adresse exacte et la nature du sinistre.
Si l'incendie se déclare chez vous et que vous ne pouvez pas l’éteindre immédiatement :
  • évacuez les lieux pour éviter les risques d'intoxication par les fumées et gaz précédent les flammes,
  • fermez la porte d'entrée de votre appartement pour éviter la propagation du feu et des fumées,
  • sortez par l’issue la plus proche,
  • une fois dehors, appelez les pompiers en composant le 18 ou le 112 (n° unique d'urgence européen).
Si l'incendie est au-dessous ou sur votre palier :
  • restez chez vous, fermez la porte de votre appartement, mouillez-là et mettez des linges mouillés en bas (les fumées risquent d’envahir les couloirs et les escaliers)
  • allez vous manifester à la fenêtre, pour que les secours vous voient,
  • en cas de fumée dans la pièce, baissez-vous vers le sol et couvrez-vous le nez et la bouche avec un linge humide (la fumée envahit d'abord les parties hautes).
Si l'incendie est au-dessus : sortez par l'issue la plus proche.
Quoi qu'il arrive, ne prenez jamais l'ascenseur !  


> Etre averti à temps

En cas d’incendie le temps est primordial ! Conformément à la loi, Habitats de Haute-Alsace installera chez vous, avant le 10 mars 2015, un détecteur-avertisseur autonome de fumée (DAAF). Son entretien et son bon fonctionnement vous incomberont : dépoussiérez-le tous les mois pour éviter qu’il ne s’encrasse et effectuez un autotest mensuel, à l’aide du bouton « test », pour vérifier l’état de marche de l’alarme. Il ne faudra ni peindre, ni décrocher ou déplacer votre DAAF.
Ne négligez pas d’entretenir régulièrement votre détecteur, il est essentiel pour détecter les débuts d'incendie, surtout la nuit ! 


> Les réflexes à adopter pour éviter les risques

  • ne pas créer de surcharge des circuits électriques sur une même prise,
  • surveiller les appareils électriques (prise multiple utilisée en surpuissance, fil de lampe abîmé, lampadaire halogène sans grille, abat-jour en papier...)
  • éteindre soigneusement les cigarettes et ne pas fumer au lit,
  • tenir les allumettes et les briquets hors de portée des enfants,
  • surveiller les bougies, les positionner sur un support stable et loin de substances inflammables,
  • ne jamais laisser des enfants seuls dans un logement,
  • ne pas laisser de casseroles ou de plats sur le feu sans surveillance et éteindre vos appareils après utilisation,
  • tenir les produits inflammables loin des sources de chaleur (radiateurs, ampoules, plaques chauffantes, etc.),
  • laisser l'accès libre aux différents compteurs. Chaque membre de la famille doit en connaître l'emplacement afin de pouvoir couper l'électricité, le gaz ou l'eau, en cas de nécessité ou d'absence prolongée,
  • laisser libre accès aux parties communes de votre résidence pour faciliter l’évacuation et ne pas alimenter de feu. 


> Que faire après un sinistre ?

Quand déclarer le sinistre auprès de sa compagnie d’assurance ?

La déclaration à l'assurance doit être effectuée dans les 5 jours ouvrés qui suivent le sinistre. Certains contrats peuvent prévoir des délais de déclarations plus longs. Vous trouverez un exemple de déclaration de sinistre en cliquant ici .

À qui s’adresser pour déclarer le sinistre ?

A votre compagnie d'assurance ou au courtier d'assurance qui gère votre contrat. Leurs coordonnées sont rappelées sur les quittances qui vous sont envoyées à chaque renouvellement de votre police d’assurance et dans le contrat que vous avez signé lors de la souscription de votre police.

Comment faire la déclaration de sinistre ?

Selon les cas, la déclaration peut se faire par téléphone, par internet ou en se rendant directement à l'agence locale de votre assureur.

Que mettre dans la déclaration de sinistre ?
  • coordonnées (nom, adresse),
  • numéro du contrat d'assurance,
  • description du sinistre (nature, date, heure, lieu),
  • si possible un état estimatif des meubles et objets détruits ou détériorés,
  • si possible une description des dommages (matériels ou corporels, importance),
  • les dégâts causés à des tiers,
  • les coordonnées des victimes s'il y en a.
Comment évaluer le montant des dommages ?

Pour évaluer les dommages :

  • ne jeter aucun objet endommagé, détrempé ou brûlé,
  • rassembler ce qui peut justifier l'existence et la valeur des biens abîmés: factures, bons de garantie.

Canicule : santé en danger !

HHA caniculeLes vagues de chaleur estivales sont redoutables pour beaucoup d’entre nous et en particulier pour les personnes âgées.

Voici quelques bons réflexes à adopter en période de fortes chaleurs :

  • Evitez de sortir aux heures les plus chaudes, fermez volets et rideaux des façades exposées au soleil,
  • Mouillez-vous régulièrement le visage, le cou et les bras avec un linge humide ou un brumisateur,
  • Buvez régulièrement et veillez à vous alimenter même si vous avez moins faim,
  • Evitez les activités nécessitant de fortes dépenses d’énergie,
  • N’hésitez pas à demander l’aide de vos voisins et de votre famille.

Les symptômes de «coup de chaleur» qui doivent alerter : vertiges, nausées, grande faiblesse, crampes musculaires, soif et maux de tête, agitation inhabituelle, trouble de la conscience.

En cas d’urgence, composez le 15 !

Bien ventiler votre logement

Ventiler votre logementVentiler, c’est indispensable pour votre santé. Pour prévenir tout risque de maladie respiratoire et pour éviter l’apparition de moisissures sur vos murs, pensez à bien aérer votre logement, en particulier les pièces humides (cuisine, salle de bains).

Ne bouchez surtout pas les entrées d’air et de la ventilation. Les conduits d’aération bouchés sont la première cause de moisissures.

Pensez à nettoyer les bouches d’extraction des pièces humides tous les 3 mois et dépoussiérez les entrées d’air tous les 6 mois sans les mouiller.

Aérez votre logement 10 mn par jour (même en hiver après avoir éteint les radiateurs), ce temps suffit à renouveler entièrement l’air d’une pièce.

En cas de problème de moisissures, vérifiez que vos bouches d’entrée d’air ne sont pas obstruées ou sales. Si le problème persiste, contactez votre Correspondant de Site dans votre agence de proximité.